Le Blog de Jeje et non pas le blog de sexe

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, août 22 2006

Please, mind the gap

Ca y est j'ai retrouvé ma connexion à internet !

Comme promis voici le résumé de mon petit voyage à Londre. Il s'agit d'un petit tour moins à l'arrache que le voyage à Barcelone de l'année dernière. Mais, si vous voulez voir les bons plans que j'ai trouvé dans cette ville et les petites aventures qui me sont arrivée cliquez sur le lien...

ps : Oui oui, je viens de trouver la possibilité de fare des résumés dans Dotclear, ce qui fait que je n'inonderais plus la première page de mon blog d'article méga long...

Lire la suite...

vendredi, août 18 2006

Putain de system

Je suis privé d'internet en ce moment (là je pirate du temps au boulot).

Comme vous l'avez vu dernièrement, je me suis remis à mon blog, j'avais un petit texte sur mon voyage à Londre à vous donner vous les trois personnes qui viennent ici, mais j'attend d'avoir le net pour mettre ça correctement en page avec les photos et tout et tout :-)

En attendant les jeunes, je vous fais part d'une information que j'ai apprise dans l'exellente émission sex'n'pop sur arte :

Les Villages Peoples sont hétérosexuel

sauf l'indien biensur...

Je ne pouvais pas garder ce secret pour moi plus longtemps.

a+ les jeunes ---> Ã quand j'aurais le net ;-)

jeudi, août 10 2006

The killing (L'utime Razia)

Attention les gens, là ça deviens cinéphile (à ne pas confondre avec zoophile), je vais donc faire un petit commentaire à chaud (plus c'est court plus c'est bon) de ce petit film que je viens de voir.

Donc c'est un film de Môsieux Stanley Kubrick de quand il était jeune, ce film raconte l'histoire d'un braquage et hop, je m'arrète là pour l'histoire.

Je pense que pour un bon vieux film en noir et blanc (1957), il n'a pas vielli d'une miette par rapport à ces petits frères ocean eleven ou autre. C'est moins mythique qu'un 2001 "space odyssey" ou autre "clockwork orange". Mais, le scénario est plutôt bien ficelé en fesant reposer le suspence sur la façon dont est monté le coup, il y a quelques clichets (ce n'en était peut être pas à l'époque), mais c'était un bon moment surtout la scène de la bagare (inimitable), je le recommande donc à tous chaudement pour vos soirées d'hiver et je lui donne un Yota bien mérité.

ps : si après ce post, je ne suis pas référencé avec des mots marrant je ne comprend pour l'instant j'ai que : "trouver un parking à barcelone" comme mot clef :-(

ps2 : les notes que je donne n'ont aucune classification et donc elles ne servent à rien.

mardi, août 8 2006

Mon ami hotty Doggy

Je ne pense pas encore l'avoir fait mais je tenais à vous présenter mon grand ami hotty doggy. Un ami dans lequel j'ai une confiance absolue. J'ai fait avec lui de longue balade en forêt ou au bord de la mer à parler de sujet qui nous tennait à coeur comme la politique, la poësie, la philosophie.... On tombait toujours d'accord sur tout, ces balades resteront à jamais gravée dans mon coeur.

Tristement, il s'est engagé dans la légion étrangère l'année dernière. Il est parti quelquepart loin de moi, au Soudan, en Papouasie, au Pérou, que sais - je. Tu me manque hoggy doggy, où que tu soit, reviens, j'ai des chèvres pour toi à la maison......

Je pense que je ne le reverais jamais, pourtant que de souvenir défilent dans ma tête, par exemple ces longues soirées d'hiver passée au coin du feu à jouer au rami, aaaarrhhh hotty doggy :-(

Voici une photo que l'on a pris avec fab dans une fête foraine la veille de son départ.....

mardi, août 1 2006

Je m'engage poétiquement :-p

Une chose que j'adore c'est les associations à but inutile, je viens de m'engager personnellement dans la plouf économie (http://www.ploufeconomie.net/).

La plouf économie consiste à jeter un caillou, une pierre, enfin bref quelquechose dans l'eau à chaque année le premier mercredi de juin. La prochaine date est le mercredi 7 juin 2006 à 20h06 (heure non dépendante du fuseau horaire). Je tiens à préciser qu'il s'agit d'un acte poétique purement gratuit sans aucune prétention.

Le seul problème c'est de savoir où est-ce que je serais pour la prochaine plouf économie afin de pouvoir communier avec d'autre plouffeur. Donc vous qui passez sur mon blog si vous êtes dans au même endroit que moi lors de la prochaine plouf économie. Bin bippez moi !!!

Enfin je pars....

Pas longtemps, mais ça fait du bien, le billet est pris pour me faire un petit week end du 15 aout en angleterre, objectif Londre et ces fiestas underground, le quartier hippie le quartier punk :-p !!!

Je sais, c'est pas la Roumanie, mais toujours est-il que le billet est pris. Je part à l'arrache et "on my own" (for the moment) :-p

vendredi, juillet 7 2006

Je suis de retour

Yop yop I'm back, je n'avais pas grand chose à dire.... (ce n'est qu'une excuse pour contrer le foutage de gueule de guranga sur les commentaires de mon dernier post)

Mais je suis de retour en vous présentant en avant première une vidéo du mondial de la simulation

---> c'est par ici http://www.01net.com/article/321915.htm

Cadeau bonus une photo du restaurant russe de Rouen et de ces milles sortes de vodka :-p

Aaah bin non, tant pis ça marche pas, à l'année prochaine les gens

dimanche, janvier 8 2006

Bonnée année 2006

Bin oui même moi je souhaite la bonne année aux gens ;-) C'est vrai que je n'ai pas mis grand chose dernièrement, mais bon j'ai une excuse, je n'avais pas internet. Maintenant c'est le cas, il devrait bien y avoir quelques petites annecdotes à raconter, amusez vous bien les gens et à bientôt.

dimanche, octobre 2 2005

La Tente à Sion

Il s'agit d'un couscous basé à Sion sur l'Océan (St Hilaire de Riez, Vendée). Il est situé face à la mer ! En un seul mot : allez y, c'est très très bon, pas trop cher (un bon tajin + un petit thé j'en ai eu pour 16.5 euros) et surtout je peux vous dire que je pouvais rien manger de plus. Le service est nikel (aux petits oignons). Franchement un bonne adresse pour les amateurs de bonne bouffe.

mercredi, septembre 28 2005

Flashback....

Je viens d'acheter un petit cable magique qui permet de récupérer les photos de mon téléphonne portable sur mon PC. Et la c'est grandiose toute ma vie depuis que j'ai acheté ce charmant gadjet à défilé devant mes yeux (il y 6 mois environs).

Week end en kayak dans le golf du Morbillan

Et j'étais parti faire un petit week end dans le golf du Morbihan, on a campé sur une plage... look at the photos :

Pendant que l'on fesait nos courses dans un supermaché Breton, on a découvert une source d'eau pure, une photo pour imortaliser ce moment était nécessaire :-)

Une petite photo de la plage sur laquelle on a campé

Et la un coucher de soleil avec nos kayaks

Pas de casserole, la cuisson se fesait la cow boy direct dans la boite, de souvenir, ne faites jamais ça chez vous : c'est pas bon

Photo de gens

Ricardo

Mmmm... riri et sa bate de base ball

Le voici dans local de répet' près à brandir le micro

Ray

Raymond qui mange de la charlotte un peu à sa manière

Fabounet

Présentant de l'eau distillé

Mmm sur le billard...

Okoume ma sister

La voila à soufler sa vingtième bougie, qu'est ce qu'elle est vielle maintenant ;-p

Blue

Le musicien le plus doué de sa génération, avec lui on passe la nuit à refaire tout les classiques de la chanson française...

Insolite

La pancarte interdit au Lama situé à coté de l'école primaire situé avenue du petit chambord à Bourg la Reine

Le quais de la gare TGV de Massy Palaiseau, un des endroit les plus gloque de de la terre franchement si vous voulez vous fouttre les boules allez y une nuit c'est pas mal...

Le Remorqueur la boite la plus underground que je connaisse à Nantes

Mais que prennent tout ces gens en photos ?

Une bonne platée de poulet au cury il y a à bouffé pour 40 la dedans (on aurait du appelé le guiness book lors de cette soirée !!)

Et pour finir une photo du député de l'arrondissement duquel bourg la reine fait parti : Mr. Sifredi

jeudi, septembre 22 2005

Un week end chez ma sister

On est parti en famille

Bon bin voila, histoire de meubler un peu ma recherche d'emploi, je part dépanner en informatique ma sister et ces collocs. Obliger d'aller jusqu'a st nazaire (au bord de la mer) quel labeur !!!. J'embarque fab (mon cousin) au passage. On fait même une super photo où on est tout les trois (ma sister, fab et moi) ensemble.

On est pas mignon...

L'annecdote

Bon pour ce week end, il y a une petite annecdote (je vous entend dire aahhhh) donc, on se fait une petite soirée pizza bien arrosée. Et hop comme ça vers minuit une envie de partir en boite nous prend.

Bien sur personne n'est apte à prendre la voiture, mais on est des gens raisonnable, on décide de ne pas conduire et d'appeller un taxi. Si tôt dit sitôt fait, le taxi est là dans le 1/4 h, on monte tous dedans, moi je prend en tout et pour tout qu'un t-shirt et un jean sur moi (c'est important pour la suite). Et hop c'est parti pour La Grange : la grande boite du coin... Le taxi driver est cool (enfin on croyait), on plaisante avec lui youpie c'est la fête (bon j'avoue moi je fixais le compteur qui défilait).

Après un petit bout de route, nous voila arrivé, mais erreur c'est pas la bonne boîte. Alors moi je me met à dire qu'il aurait pu nous le dire et tout et tout. Le mec d'un coup, il n'est pas content et hop il se met à faire demi tour dans l'idée de nous ramener chez ma sister. Houla, moi d'un coup j'ouvre la porte et hop il nous dit :

"Ouais bais descendez la si vous voulez la course est gratuite mais par contre vous vous démerderez pour rentrer"

Là je suis trop content d'avoir bien entubé le taxi qui avait essayé de nous entuber (ça fait un immense plaisir je vous dis pas), je file droit vers la boite. Mais les filles aussi raide que moi, n'ont pas compris la chance qu'on a, elles se mettent à rappeler le chauffeur. On se met à geueuler plus fort qu'elle pour leur expliquer. Là le chauffeur sort de la tuture et cours vers les videurs pour leur dire de ne pas nous laisser rentrer. Et hop, voila les videurs ne veulent pas nous laisser rentrer, nous voila perdu en pleine campagne. (et moi je suis sans pull). Bon on se met à marcher et on appelle fab qui par chance était resté à l'appart, on essaye de lui expliquer ou on est. Et on continue à marcher longuement jusqu'a arriver à Guérande (oui oui le pays du sel), et hop on tel à fab pour lui dire de venir nous chercher dans cette "ville". Ca le fait bien **%$ de venir parcequ'il doit prendre ma tuture (souvenez vous de l'engin) et en plus il avait un peu but. Donc en l'attendant, on se les cailles quand tout à coup qu'est ce que je vois arriver sur un grand cheval blanc sur un lit de fleur bleu et rose fabounet dans ma tuture. Youpie on est sauvé et on rentre chez ma p'tite soeur.

Le Bilan

J'aime faire des bilans alors encore un petit :

  • Ne plus aller boite en taxis dans la région de st Nazaire et je vous invite à tous faire la même chose.
  • Toujours avoir une voiture de secour
  • Pourquoi dans tout les milieux il y a des gros *$ù% hein pourquoi ?

mardi, septembre 20 2005

Road trip in spain (suite et fin)

On a cassé l'appareil

bin là c'est la fin du voyage alors pour l'instant j'ai plus de photo. Et oui en sortant de la voiture Vince a cassé sont appareil (on a réussi le réparer qu'une fois retourné en vendée :-(). Donc je vais résumé brievement nos aventures dans Barcelone les photos arriverons quand j'aurais trouvé un moyen de récupérer les photos prises avec mon tèl portable

Barcelone nous voila

Donc je reprend mon réçit, une fois réveillé (qu'est ce qu'on dort bien dans une voiture garé en pleine rue :-o) . On part direct prendre un café bien mérité puis ont part chercher un hotel. Après plusieurs, on arrive à en trouver un dans nos moyens (15 euros par personne la nuit) et à 5 minutes de la Ramblas. Une sieste s'impose et hop nous voila parti dans la folie des fiestas Barcelonaise .Le problème c'est qu'on s'y est pris trop top (à 22h les espagnols sortent juste de table). Donc il n'y avait pas grand monde dans la rue après plusieurs kilomètre et quelques pintas dans le bide. On s'apperçoit qu'il y a plein de monde et on est trop fatigué ce qui fait qu'on gache tout et on par se coucher...

Le lendemain, grace mat' on part visiter Barcelone l'aprem, on se fait des petites lasagne (on fait des courses, mmm qui a dit abscinte) et c'est parti pour la fiesta ce coup ci, on part plus tard et directement vers les bon quartiers !! Et c'est la fête dans tout les bars qu'on fréquente, on rencontre tout un tas de personne ! Barcelone comme exactement comme je me l'imaginais dans ma tête avant de venir. Seul hic vers 4h du mat' hélas, il faut partir car on doit rendre la chambre pour 11h le lendemain, on ne peut donc pas suivre les gens vers la super fiesta qui se préparait sur la playa (faut absolument que je revienne dans cette ville de fête).

Vamos a la casa

Donc lever le samedi matin on prépare les bagages, on quitte l'hotel on retrouve ma tuture ! Et surprise elle est toujours là, il ne lui est rien arrivé. On part de Barcelone direction Pampelona, petite pause à Llega exellente ville pour faire une petite siestas et hop direction Pamplona.

Petite étape sportive dans la montagne : un vrai plaisir que de conduire en Espagne ! (limité à 100 droit de doubler à 120) tout plein de virage et une route nikel chrome. On fait une dernière pause achat (quelques cartouche de clopes) et hop direction le lac qui à l'air vachement bien sur la carte pour camper à la sauvage.

On arrive au lac, c'est blindé de maison on se serait presque cru en Bretagne (que des propriétés bien loties). On arrive finalement à coté d'un monstère lieu excelent pour dormir tout en méditant longement... Un réveil au son des cloches du monstère à 8h pétante et hoop c'est parti pour torcher les kilomètres histoire de rentrer à la maison pour que ray puisse arriver à la fac le lendemain et Vince puisse retrouver sa promise.

La conclusion

Bin oui faut bien une petite conclusion après tout ce périple en plusieurs points c'est mieux :

  • Ne plus fermer à clef ma voiture
  • Retourner à Barcelone faire la fête
  • Repartir en vacance dès que je pourrais
  • Ma caisse elle est vraiment pourrie mais c'est pour ça qu'on l'aime

samedi, septembre 17 2005

Road trip in spain (suite)

Andorre c'est bien si on enferme pas ces clefs dans sa voiture

Bon c'est reparti, après une petite pause achat dans Andorre, de retour au parking, on va payer notre place (car on est des gens honnète) une fois revenu. On s'apperçoit que les clefs sont restés dans la voiture qui est fermée à clef ! La statégie que l'on applique pour pouvoir se sortir de ce piège dans lequel on s'est enfermé tout seul est la suivante : la division en deux groupes, moi et ray on part dans Andorre en quète de quelqu'un pte à nous ouvrir la tuture, et vince surveille la voiture en consommant les courses de la journées ;-)

Bon tout est bien qui finit bien, après maintes péripéties :

  • négociation avec un garagiste cool mais qui avait un patron con qui ne veut pas nous aider sous prétexte que notre voiture n'est pas une hyundai,
  • on se perd dans Andorra la Vela

On arrive à trouver une personne qui nous ouvre la voiture (au passage maintenant on sait comment s'y prendre !!!) que l'on paye gouluement (60 Euros qui font mal au budget vacance). Et on repart pour de nouvelles aventures.... Voici quand même la photo de la clef enfermé dans la voiture prise par Vince pendant qu'il attendait.

Pour l'annecdote, ma voiture est plutôt réputée pour ne pas vraiment bien se fermer à clef alors, les gens à qui on raconte cette histoire ont du mal à comprendre :-D

Rien à déclarer (en espagnol)

Une fois séparé de notre cher sauveur (pour une fois ce n'est pas une faute d'orthographe :-p), nous partime en direction de la frontière Espagnole. Du parking où était garé la voiture à la douane, il n'y avait que des bouchons, on n'oublie pas de faire un plein (gazoil à 0.79 euro le litre au lieu des à 1.1 euros français) et roule à 20 km/h dans les bouchons, avec les phares alumés (il se fesait tard), les essuies glaces à fond (vous aller rire si je vous dis que la vitesse lente ne marche pas bien) et la radio biensur à fond!!

Arrivé à la douane, on fait comprendre au douanier qu'on est dans les règles, et hop on s'apprète à repartir quand je m'apperçois que je n'ai plus de jus dans ma batterie. Nous voila parti à négocier avec nos voisins de douane (des français cool heureusement) pour démarer la voiture avec des pinces. On va dire que ma titine elle choisit bien ces endroits pour poser des problèmes :-p. Vince à même pris une petite photo souvenir des pinces histoire d'imortaliser le moment.

On the road again

Yep, on est parti sous la pluie torrentielle, normalement on avait prévu de se trouver un camping histoire de prendre une petite douche. On commençait à sentir un peu trop le torreau (je vous vois venir espagne <--> torreau c'est pas grave, mais quand même). Je n'avais vraiment envie de dormir sous la pluie (ça veut dire monter la tente sous la pluie et préparer les affaires sous la pluie...) donc je propose aux autres de partir direct vers Barcelone, de dormir dans la bagnole une fois arrivé et de trouver un hotel pas cher le lendemain histoire de bien récupérer. Ils sont tout de suite complètement d'accord et on est parti. Maintenant arrive l'étape de montage de notre voyage. (lisez la suite :-p)

En Espagne la signalisation est assez bizard, par exemple dès une même direction peut être indiqué dans sens différents. Sur notre chemin, on tombe sur le choix entre une route à péage (tunnel) et un passage par des cols, bah on continu par les cols, on vient de s'en taper quelques un et on est pas mort pour autant, puis, les avertissements continue panneau de la mort interdit à tout, il pleuvait trop et il y a trop de panneau pour comprendre et on continue comme si de rien n'était. Pauvre petits inocent qu'on était, une route de montagne peut - être très plaisante de jour quand les petit oiseaux chantent. Mais elle peut se réveler petit sentier très dangereux la nuit sous une pluie torrencielle. Et la c'est parti avec les virages en épingles dans tout les sens une fois le col atteint , pause pipi d'une demi seconde sur le parking de la carrière (je vous met au défi de tenir dehors plus longtemps sous cette *$ù^de pluie).

5 minutes après arrive le moment phare de cette étape il est imortalisé par cette photo :

Alors j'explique, on est en descente entre deux virages en épingle à cheveux, il pleut à torrent mon essuie glace s'est arrêté le fusible à grillé, il fallit que je sorte le changer (en plein milieu de la route), il faut pas couper le moteur, on risquait de ne plus redémarrer rappelez vous la douane. A ce moment précis un poid lourd arrive derrière nous, et nous double (je rappèle qu'on est sur des petites routes de montagnes). Une fois le camion passé, je demande donc à Raymond d'appuyer sur le frein (oui je n'ai pas de frein à main :-$) et hop je sors dehors changer le fusible, l'essuie glace repart et c'est bon on peut repartir direction Barcelone. Après cette étapes relativement sportive, on jura que dans une même situation on sera un peu moin pingre (et oui il y a même une morale)

Rien de spécial le long de la route à part quelques aquaplanning. Et on arrive à Barcelone, la ville était déserte, on ne comprennait pas normalement les espagnols vive la nuit surtout à Barcelone même la Ramblas était déserte. Le lendemain on a appris qu'une tornade s'était déchainée sur Barcelone, et nous on avait rien remarqué de spécial :-). Boarf, il ne nous reste plus qu'à trouver une place de parking pour dormir de manière très peu confortable : ma voiture à beau être grande, c'est quand même limite à trois.

Aller j'arrète ici prochaine et dernière partie va suivre....

mercredi, septembre 14 2005

Road trip in spain

Le départ

Ca y est nous voila parti (vince, ray et moi) dans ma jejemobile en direction de Barcelone. Après deux jours passés avec mon père à s'eng... heu à réparer ma tuture, je n'ai qu'une seule envie partir vers de nouvelles aventures histoire de faire une petite coupure car :: grande nouvelle :: je viens que finir mes études et je vais (enfin) entrer le monde terrible du travail (je sais c'est pas humain).

Vous pouvez contempler ci dessus, ma trotinette. Elle est-t-y pas belle, une merco toute neuve qui même pas 20 ans (de 1987 :~#) qui consomme énormément et que j'arrive à fermer à clef que depuis peu de temps.

Arrèt dans les vignes bordelaises

On enquille les kilomètres avec quelques petites étapes dont un pic-nic dans les vignes bordelaises.

Cherchez qui est qui

Ahhh Toulouse

Une petite étape dans la ville rose (Toulouse) s'imposait d'elle même sur notre trajet, d'ailleurs après cette étape j'apellerais aussi cette ville : la ville aux rues en entonnoirs. On a juste faillit à rester coincer avec mon autobus dans une de ces rues, faut juste avoir le goût du risque. Pour ce remettre de ces émotions, on s'enfile un petit kebab justement dans un vrais autobus transformé en resto. Le vendeur est assez sympa et la viande excellente pour ceux qui se retrouve perdu à coté d'un stade de foot et du campus toulousien c'est une bonne petite adresse pour se faire un bon petit case dale rapidos.

Perdu dans la montagne parmi les loups, les ours et les éboulements de chateaux hantés

Et hop nous voila reparti pour pour quelque kilomètres et surtout pour un endroit tranquille où on pourra planter la tente. On se retrouve donc de nuit dans des petits chemins de montagne, pour une première dans la pratique des itinéraires en épingle à cheveux, j'ai trouvé que c'était un peu radical.

Mais une fois arrivé en haut, on trouve un endroit nickel à part quel petits détails :

Juste avant, ray et moi déclaront avoir vue une ombre qui s'apparantait à un loup. Et c'est parti dans le délire pendant un ou deux heures, on s'est trippé en cherchant comment un loup pourrait venir nous attaquer. Il faut avouer que la peinture avec marqué OURS en gros sur la route n'aidait pas à ce rassurer. Enfin une fois que nous avons décidé de nous coucher bizarement Vince choisit la voiture pour dormir, pendant que dans la tente moi et ray guettaient le loup de pied ferme (je vous rassure : biensur qu'on avait picolé, mais quand même)...

Et hop le lendemain matin : on était vivant, pas de loup, pas de course effrennée dans les bois, un peu déçu :-p on s'apperçut que le site sur lequel on avait campé était magnifique, admirez la vue et le chateau dominant la vallée :



Autre petite chose qui avait dérangé dans le sommeil, un panneau indiquant qu'on était dans une zone où il était interdit de camper (ça c'est pas grave un panneau n'a jamais tué personne pour jusqu'a présent) mais aussi que c'était à cause d'un risque d'éboulement... Comme l'atteste cette petite photo (siflottement)

En route pour Andorra

Et puis après être resté en exhaltation devant ce manignifique paysage (en gros on s'est tapé le p'tit dej' devant cette vue), on est reparti direction Andorre. Avant d'arriver dans la ville d'Andorra la Vela, une petite pause pates / saucisses de strasbourg s'imposait . Visez moi un peu ce travail d'artistes :

Et puis on notera que même pour une petite halte (on devait être à coté d'un repaire de marchant de drogue) on à besoin de sortir tout notre bordel :

Une fois le ventre plein de pates mal cuite (à 1700 mètre avec un réchauds on ne fait pas de réelle merveille culinaire), nous voila partie vers la ville de la détaxe où les bouteilles d'alcool sont moins chère et ont grossies et les paquets de cloppes coutent 2 euros, (ces bizards on ne s'est pas fait taxer une seule fois des clopes :-). Si vous êtes fummeur ne regarder pas cette photo d'un distributeur de clope de là bas vous pourriez être dégoutté à mort (je n'assume aucune responsabilité) :

Voila c'est finit pour la première partie, prochainnement la suite de nos aventures talalam talalam...

mardi, septembre 13 2005

Yep Yep

Salut les jeunes, bienvenus sur mon blog, il y fait beau et chaud. Je l'inaugure par un post sur un voyage à barcelone (par Andore) que j'ai fait avec deux potes, let's go to the next article

page 2 de 2 -